«Pendant longtemps, STARTIJENN, c’était ce groupe d’ados ultra-doués et débordant d’énergie (le fameux startijenn !) qui mettait le feu aux fest-noz en musclant le trad’ breton d’influences rock bien digérées. Ces jeunes gaziers tous frais apportaient un vent nouveau dans le milieu du fest noz, et plus largement, de la world music. 15 ans plus tard, les gamins ont grandi, et leur talent aussi. Ouvrant grand leurs oreilles sur le monde, au fil des mille et une rencontres qui ont jalonné leur carrière musicale, ils ont intégré à leur mélange d’origine toute une palette de sons puisés aux sources des musiques d’ailleurs. (…)»

extrait du dossier de presse : La Carène – Salle des musiques actuelles de Brest

« (…) Les festoù-noz sont leur quotidien, et voici qu’il leur vient l’idée de rompre le rythme : de chercher à travers le chant de Sofiane SAIDI les parfums d’Oran ou de Belleville, le coté punk du raï. Mélanger l’univers du percussionniste Jerôme KERHIUEL, baigné de ses multiples voyages en Inde et cette philosophie de la mélodie comme essence même du rythme. Puis, chercher à asseoir l’ensemble par le groove du bassiste Erwan VOLANT compère de route, et la virtuosité du guitariste Erwan MOAL pour que les thèmes déboulent à l’unisson, et se rendre maître du souffle.
Un groupe, une envie de partager avec les danseurs bien sûr, car c’est bien là le lien, garder la danse comme une évidence. Chercher comme tant d’autres l’alchimie entre l’héritage et le futur.»

Jean Pierre RIOU – chanteur de Red Cardell

elt-taqa-frise

« Transe algéro-bretonne

Quinze ans après leurs débuts et de multiples scènes dans toute l’Europe, le groupe le plus rock du fest-noz actuel a décidé de se réinventer, de revisiter ses titres phares et de s’étoffer le temps d’une nouvelle création baptisée El TaQa, cette fois en concert. Sofiane Saidi, inspiré de Cheika Rimiti, Oum Kalthoum, Otis Redding, tisse sa voix et sa langue aux compositions des Bretons. Sur scène, sa présence charismatique et son style rap/trad’ en surprendra plus d’un. Entre musique bretonne, algérienne, rock et hip-hop : l’ambiance s’annonce surchauffée… »

extrait du dossier de presse : Festival Eurofonik, Nantes

el-taqa

Startijenn

Tangi LE GALL-CARRE : accordéon diatonique
Tangi OILLO : guitare
Youn ROUE : bombardes & voix
Lionel LE PAGE : biniou, bombarde & uilleann-pipes
Kaou GWENN : percussions

INVITES :

Sofiane SAIDI : chant
Jérôme KERIHUEL : percussions
Erwan MOAL : guitare électrique
Erwan VOLANT : basse

Technique

Mise en scène & regard extérieur : Jean-Pierre RIOU (Red Cardell)
Son : Xavier BASSI
Lumières : Ludovic LE BIHAN

El-TaQa est l’aboutissement de deux résidences en mai 2012 à La Carène, salles des musiques actuelles de Brest (29), et en octobre 2012 au Centre des Arts de Concarneau (29).